publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hyperthyroïdie : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. septembre 2014)

Avant d'envisager un traitement, la cause de l'hyperthyroidie doit être bien définie. Des examens complémentaires permettront de faire un diagnostic précis.

L'imagerie thyroïdienne par l'échographie et la scintigraphie est intéressante pour repérer précisément les lésions et les traiter par la suite de façon adéquate.

Les images de la thyroïde obtenues par la scintigraphie sont assez typiques : après ingestion d'un produit comme l'Iode radioactif on peut obtenir des zones de fixation diffuses ou localisées selon la cause de l'hyperthyroïdie.

On parlera de nodule chaud, lorsque l'hyperfixation de l'Iode radioactif est nette ou de nodule froid quand la thyroïde présentera une zone non fixante (un trou) correspondant typiquement à un kyste.

Il est quelquefois nécessaire de prélever des cellules d'un nodule de la thyroïde en pratiquant une ponction pour avoir un diagnostic histologique (c'est-à-dire savoir si les cellules sont bénignes ou cancéreuses). Les cancers de la thyroïde sont rares, mais ils existent et il est nécessaire de ne pas passer à côté pour pouvoir les traiter efficacement.

En fonction de la cause de l'hyperthyroidie, le traitement sera différent. Il est possible de détruire un nodule hyperactif par l'Iode radioactif ou par la chirurgie.

Il existe des traitements médicamenteux à base d'antithyroïdiens pour traiter par exemple une maladie de Basedow.

Quand un traitement antithyroïdien n'est pas actif sur une hyperthyroïdie diffuse, l'ablation totale de la thyroïde par la chirurgie est le seul moyen thérapeutique. Un traitement substitutif à base d'extraits thyroïdiens est par la suite indispensable pour remplacer les hormones qui ne seront plus sécrétées.


publicité