publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hypocondrie : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (22. septembre 2014)

L'hypocondriaque est perpétuellement en train de se scruter, d'écouter ses sensations corporelles et de les interpréter comme des symptômes d'une maladie. De telles inquiétudes vont amener l'hypocondriaque à consulter de nombreux médecins et à multiplier les examens complémentaires pour tenter de découvrir cette maladie qui le fait tant souffrir. Et le plus souvent, ses demandes restent inassouvies. Car le corps médical n'arrive jamais à satisfaire le malade qui est ainsi en position constante de rivalité par rapport à la médecine et ses représentants.

Il ne faut pas confondre hypocondrie, simulation et trouble psychosomatique...
Contrairement au simulateur, l'hypocondriaque ne fait pas semblant. Il est réellement persuadé d'être malade. De plus, cette croyance erronée n'est pas raisonnable par autrui.

L'hypocondrie n'est pas non plus du registre des maladies psychosomatiques pour lesquelles on peut objectiver des lésions organiques ou, en tous les cas, des perturbations du fonctionnement de certains organes. Dans l'hypocondrie, il n'y a pas d'atteinte physique, et les symptômes sont le plus souvent sur-interprétés. Toutefois, des plaintes hypocondriaques peuvent se greffer sur des maladies organiques authentifiées. Mais, dans ce cas précis, il y aura une différence entre les inquiétudes du patient et son réel état de santé.


publicité