publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hypothyroïdie : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. octobre 2014)

Le "portrait-robot" de la personne hypothyroïdienne pourrait être le suivant : fatiguée, usée, vannée, elle a tout le temps envie de dormir. Elle a même la mémoire qui flanche. Et a des sautes d' humeur sans arrêt. Autres symptômes : elle a la peau sèche, froide. D'ailleurs, elle est tout le temps frileuse. Ses cheveux tombent et ses ongles se cassent. Et son coeur même bat bizarrement : il est bradycarde, il bat plus lentement. En plus, la personne grossit, et elle est constipée ! Bref, elle se sent prendre un coup de vieux !

Tout cela correspond, en fait, à un ralentissement du métabolisme. Comme si tout l'organisme se mettait à marcher au ralenti. Puisque la thyroïde permet à notre corps de s'adapter aux grands changements de la vie, elle est plus ou moins sollicitée, à certaines périodes-clés.

> A l' adolescence : les hormones vont servir à aider le corps à finir sa croissance et surtout à atteindre la maturation sexuelle. Donc, attention aux symptômes : si vous voyez votre ado, un peu en retard dans sa croissance, pensez à l'hypothyroïdie. Surtout, s'il a tendance à se nourrir exclusivement de fast-food, à bouder sur le poisson et l'alimentation variée et donc, il risque d'être carencé en iode !

> Pendant la grossesse : on se doute bien que pendant la grossesse, la thyroïde, va être particulièrement sollicitée. Les hormones thyroïdiennes de la maman vont être indispensables au développement neurologique et psychomoteur du bébé. Par ailleurs, après un accouchement, il n'est pas rare de souffrir d'un « baby-blues » qui peut être lié à un manque d'hormones thyroïdiennes. C'est pour ces raisons que des gynécologues proposent aux femmes enceintes des compléments alimentaires à base d'iode.

> Au moment des règles : des règles trop abondantes, ou, au contraire absentes, peuvent être le symptôme d'une hypothyroïdie. Il faut consulter pour comprendre l'origine du problème.

> Après 50 ans : c'est comme pour le reste, tout passe et tout lasse et... tout s'use ! Même la thyroïde. Elle peut commencer à fatiguer, elle aussi. Du coup, elle produit moins d'hormones, et peuvent alors survenir tous les signes dont nous avons parlé : fatigue, frilosité, sécheresse de la peau, perte des cheveux, troubles de la mémoire, voire syndrome dépressif... Moralité : à partir de 50 ans, en cas de problèmes, surveillez bien votre thyroïde.

L'hypothyroïdie se solde par des troubles divers en particulier cardiaques avec des risques d'accident ischémique ( angine de poitrine ou infarctus) ou d' insuffisance cardiaque. Il sera nécessaire de prendre un traitement substitutif des hormones thyroïdiennes, c'est-à-dire des extraits thyroïdiens. Parfois le médecin y ajoute des médicaments pour améliorer la fonction cardiaque.

Voici les signes de l'hypothyroîdie en images :


publicité