publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Hystérie : les symptômes

Publié par : Dr. Ada Picard (14. mars 2017)

1 - Les symptômes conversifs de l'hystérie

L'hystérie peut correspondre à de multiples symptômes, pouvant se décliner à l'infini. Chacun de ceux-ci étant susceptible d'avoir un sens dans l'histoire personnelle du patient qui en souffre.

L'hystérique exprime ses angoisses et ses souffrances sur son corps de manière théâtrale (on parle de symptômes "conversifs" ou symptômes de conversion). On peut observer :

On ne retrouve pas de cause physique à ces symptômes. Malgré le handicap qu'ils provoquent, la personne qui souffre d'hystérie ne semble pas s'en inquiéter. C'est ce que les psychiatres appellent historiquement la « belle indifférence ». De même, ces symptômes appellent d'une certaine manière à des bénéfices secondaires, tels que l'attention et le soutien affectif de l'entourage.

Les symptômes conversifs peuvent être également de nature psychique (amnésie sélective, états seconds, personnalité multiple ou encore somnambulisme).

2 - Le trouble de la personnalité histrionique

La personnalité hystérique n'existe plus à ce jour, et a laissé place au « trouble de la personnalité histrionique ». Celui-ci regroupe plusieurs traits de caractère :

  • Théâtralisme
  • Expression exagérée des émotions
  • Suggestibilité (influence facile par autrui)
  • Importance exagérée donnée à l'apparence physique
  • Besoin de séduire et d'être au centre de l'attention
  • Instabilité affective

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Psychologie ou Un psy vous répond

A lire aussi :

> Trouble bipolaire : la maladie maniaco-dépressive
> Comment détecter une schizophrénie ?
> Les TOC (Trouble obsessionnel compulsif)
> Attaque de panique : des causes aux traitements



publicité