publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Incontinence anale - Incontinence fécale

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (08. décembre 2014)

En France, l'incontinence anale n'est pas véritablement considérée comme un handicap par nos autorités sanitaires. Pourtant, c'en est un ! Des milliers de personnes, dans notre pays, vivent le problème, voire le cauchemar d'une incontience dont elles n'osent pas parler, pas même à leur médecin. Trop de honte.

En fait, on estime à un million, le nombre des personnes concernées par l'incontinence fécale : 350 000 de façon sévère. Autant dire qu'il s'agit d'un véritable problème de santé publique qu'il serait temps d'oser aborder. D'autant que des réponses et des traitements efficaces existent.

L'incontinence fécale est un trouble fréquent et il serait faux de croire qu'il s'agit d'une pathologie de la personne âgée. Tout le monde est concerné, les hommes, comme les femmes, les jeunes comme les plus vieux.

On estime que 11% de la population française adulte, souffre d'incontinence anale (perte involontaire des gaz ou des selles), dont 2% souffrent d'incontinence fécale (perte involontaire de gaz et de selles). Une pathologie qui touche plus fréquemment les femmes : 13% de femmes pour 9% d'hommes. Une différence qui peut s'expliquer par les accouchements et par la ménopause qui seraient des facteurs favorisants.

Le médecin spécialiste pour traiter ce problème est un gastro-entérologue.



publicité