publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Infection pulmonaire (pneumonie) : les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. janvier 2017)

Les symptômes diffèrent en fonction du germe responsable de l'infection pulmonaire, de l'importance et de l'étendue de cette infection, mais aussi de la personne touchée.

Les symptômes les plus courants sont la toux, les expectorations, la fièvre, parfois une gêne, ou une douleur dans le thorax. Il arrive que l'encombrement boncho-pulmonaire soit tellement important qu'il provoque un essouflement (dit aussi dyspnée).

Deux exemples d'infection pulmonaire avec leurs symptômes :

  • La bronchiolite : il s'agit d'un jeune enfant qui tousse beaucoup, a de la fièvre et les bronches encombrées. Cette infection pulmonaire virale survient le plus souvent durant les mois d'hiver.
  • La pneumonie à pneumocoque : cette infection pulmonaire à pneumocoque peut donner des symptômes sévères, comme de la fièvre, une forte gêne, voire une douleur au niveau thoracique, une fatigue importante, et bien sûr une toux. Beaucoup de pneumonies bactériennes sont dues au pneumocoque.

En fonction des symptômes et de la personne malade, c'est un médecin généraliste ou un spécialiste des pathologies pulmonaires - un pneumologue - qui prend en charge le patient souffrant d'une infection pulmonaire. Après avoir examiné le patient, et bien sûr après avoir ausculté attentivement ses poumons, des examens complémentaires peuvent être prescrits. Parmi les examens les plus courants : une radiographie des poumons et une prise de sang. D'autres fois, des explorations plus poussées peuvent être demandées (scanner, fibroscopie...).

Une fois le diagnostic établi avec précision, un traitement sera prescrit pour combattre l'agent responsable de l'infection pulmonaire.


publicité