publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Insuffisance cardiaque : les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. novembre 2014)

Comme la pompe cardiaque ne marche plus très bien, elle envoie moins de sang dans les artères, la pression artérielle (tension) est alors censée baisser, mais l'organisme va utiliser des systèmes de compensation en augmentant les résistances périphériques (les petits vaisseaux) pour protéger la vascularisation du cerveau. De même, l'organisme va garder l' eau et le sel pour maintenir un certain volume de sang dans les vaisseaux, participant à garder une tension artérielle normale. Le rein éliminera quant à lui moins d' urine : on parle de rétention hydro-sodée.

Dans l'insuffisance cardiaque gauche (la plus fréquente), le sang stagne en amont, et favorise l'apparition d'un oedème pulmonaire.

Celui-ci se manifeste par les symptômes suivants : difficulté à respirer, toux et crachats mousseux de couleur rosée.

Si l'insuffisance cardiaque est aiguë, il apparaît fatalement un oedème aigu du poumon (OAP). Le sujet ne peut alors plus respirer en position allongée, et est obligé de s'asseoir pour retrouver son souffle.

Quand l'insuffisance cardiaque s'aggrave, l'amont sera engorgé, non seulement à cause de la mauvaise fonction de la pompe mais du fait également de la rétention d'eau. D'autres symptômes surviennent : les jambes gonflent et forment un oedème des membres inférieurs, le foie peut augmenter de volume et être douloureux.

Quand la défaillance cardiaque est sévère, le cerveau est mal vascularisé et manque d'oxygène. De ce fait, le patient peut présenter des symptômes neurologiques, tels que des vertiges, des troubles de la conscience, un malaise, voire un coma.


publicité