publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Insuffisance respiratoire : L'entourage, aide et soutien

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. septembre 2014)

L'entourage du malade souffrant d'une insuffisance respiratoire chronique est primordial. Il a pour rôle d'aider et soutenir le patient à passer toutes les étapes difficiles (arrêt du tabac, stades de la maladie...) et l'accompagne dans ses activités physiques régulières.

Il est conseillé que la famille stimule en permanence le malade, même en cas de difficultés que ce soit dans les tâches quotidiennes (sortir le chien, acheter du pain...), ou encore lors de sorties musées, expositions etc. Quoi qu'il en soit, la pratique de tout cela est beaucoup plus appréciable lorsqu'elle se fait en famille ou entre amis, cela devient une source de plaisir.

Les proches doivent également être présents aux côtés du malade souffrant d'insuffisance respiratoire pour favoriser l'insertion socioprofessionnelle, réduire les troubles psychologiques et dépressifs que favorise cette pathologie, et ainsi lutter ensemble contre l'isolement.

Le handicap lié à une insuffisance respiratoire ne se voit pas forcément : on peut facilement traiter un patient de paresseux parce qu'il ne fait pas ce qu'il a à faire, mais en réalité, il est limité et ne peut pas faire les choses. Il ne faut pas non plus que l'entourage soit étouffant, surprotecteur en ne laissant rien faire au patient (acheter le pain, promener le chien...). La place et le rôle de l'entourage sont donc difficiles : stimulant mais pas trop, assistant mais pas trop... et à l'écoute.

Accompagner, provoquer des sorties ludiques comme une promenade en famille, un pique-nique, une sortie au cinéma, visiter une exposition, aller au restaurant pour que la vie du patient reste une vie. Comme disent les patients, on se soigne pour vivre et on ne vit pas pour se soigner !


publicité