publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Insuffisance respiratoire : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. septembre 2014)

Les symptômes d'une insuffisance respiratoire sont nombreux. Une toux répétée, une fatigue constante, ne plus pouvoir courir ou même marcher au rythme des autres, porter un sac de courses, avoir du mal à se remettre d'un quelconque petit virus saisonnier, éviter de monter un escalier, ou bien sûr un essoufflement... sont les signes courants d'une insuffisance respiratoire. C'est pourquoi il est conseillé d'aller consulter un médecin généraliste si ces premiers symptômes apparaissent.

Si l'insuffisance respiratoire est diagnostiquée, l'avis d'un pneumologue peut être nécessaire.

L'insuffisance respiratoire peut aussi se manifester, selon la gravité et les personnes, par d'autres symptômes :
- une limitation des capacités physiques
- une difficulté lors de la prise des repas
- un encombrement des voies respiratoires et des bronchites chroniques
- des troubles de la vigilance et de l'humeur
- des insomnies
- des sueurs
- des maux de tête
- une accélération du rythme cardiaque
- une coloration bleue des doigts et des lèvres (cyanose).

Cette gêne respiratoire évolue de façon « auto-aggravante » : l'essoufflement entraîne une diminution de l'activité (marche, montée des escaliers) ; ce déconditionnement entraîne une baisse des performances et du coup, pour un même effort, la dépense est supérieure, et l'essoufflement augmente : c'est un véritable cercle vicieux.

A l'inverse, l'entraînement lors d'activités sportives aboutit à une amélioration des performances en particulier cardiaque, musculaire et respiratoire.

L'insuffisance respiratoire peut devenir une situation d'urgence si elle évolue en détresse respiratoire : le cerveau souffre alors du manque d'oxygène. Si rien n'est fait, le coeur et les poumons s'arrêteront complètement de fonctionner.


publicité