publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Intertrigo : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. février 2015)

L'intertrigo se manifeste par l'apparition de symptômes comme des rougeurs, des desquamations pouvant être bordées de petites vésicules, parfois à l'origine de démangeaisons.

Tous les plis de la peau peuvent être concernés : aisselles, sous les seins, les aines, le pli inter-fessier, sans oublier les espaces entre les orteils...

Les principales personnes pouvant être touchées par un intertrigo sont les sportifs qui portent des chaussures fermées (baskets). D'ailleurs, on nomme souvent l'atteinte des 3ème et 4ème espaces entre les orteils, le « pied d'athlète ».

Les personnes souffrant d'une maladie spécifique comme un surpoids, un diabète, un cancer... sont plus vulnérables pour souffrir d'un intertrigo.

En cas de symptômes avérés, il faut consulter son médecin généraliste ou un dermatologue. La plupart du temps, un intertrigo se reconnaît d'une simple observation.

Si ce n'est pas le cas, le dermatologue peut alors s'aider de :
> La lumière de Wood. Le cabinet plongé dans l'obscurité, une lampe émet des ultra-violets et permet de confirmer ou d'infirmer la présence de bactéries ou d'une mycose.

> Le prélèvement au laboratoire des zones atteintes. L'observation au microscope et leur mise en culture permet, la plupart du temps, d'identifier le champignon, la levure ou la bactérie responsable de l'infection.


publicité