publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Intoxication alimentaire : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. septembre 2014)

Le traitement d'une intoxication alimentaire dépend de sa cause. Prise à temps, les symptômes liés à l'intoxication alimentaire évoluent très rapidement vers une guérison. Chez les personnes avec un système immunitaire non défaillant, les complications sont exceptionnelles. Cependant, certaines bactéries (les plus communes sont : la salmonelle, Escherichia Coli, Clostridium, Campylobacter, staphylocoque doré, etc), peuvent devenir virulentes et entraîner des complications. L'ingestion de certaines substances chimiques peuvent avoir différents types de complications : rénales, cérébrales, neurologiques...

Parfois une antibiothérapie s'avère nécessaire après analyse des selles, en cas d'ingestion de certaines bactéries.
Dans les cas de complications très graves, une hospitalisation peut s'avérer nécessaire pour soigner l'intoxication alimentaire.

Chez les nourrissons et les enfants, ainsi que chez les personnes âgées, l'intoxication alimentaire ne doit pas être banalisée car la déshydratation peut être très rapide et très grave. Et chez les femmes enceintes, les complications peuvent être majeures. Dans certaines circonstances, une hospitalisation est nécessaire pour traiter au mieux ces personnes.

Quelques mesures de précaution

  • Potentiellement sans danger, les staphylocoques qui vivent sur vos doigts, peuvent le devenir. Par ailleurs, d'autres germes peuvent être sur vos mains... Aussi lavez-vous les mains avant de cuisiner ou de manger. Relavez-les à chaque fois que vous faites autre chose (ouvrir un emballage, répondre au téléphone...).
  • Ne rompez pas la chaîne du froid. Une bactérie virulente, la salmonelle, sévit parfois dans les viandes, les oeufs, les préparations à base de produits contenant des oeufs. Il faut une grande concentration de bactéries pour développer une salmonellose. Sachez que cela peut arriver car la bactérie prolifère très rapidement à température ambiante.
  • N'utilisez pas les mêmes torchons pour nettoyer le plan de travail et vous essuyer les mains.
  • Nettoyez le plan de travail avec de l'eau de javel ou de l'eau bouillante pour tuer les germes.
  • Ne consommez pas d'aliments conservés dans des boîtes de conserve qui sont gonflées ou restées ouvertes, il y a des risques de botulisme.
  • Consommez des produits laitiers achetés dans des endroits sûrs afin de ne pas prendre le risque d'une listériose.
  • La viande consommée crue ou peu cuite, peut véhiculer des germes. Potentiellement inoffensive, la viande peut s'avérer dangereuse chez des personnes immunodéprimées.
  • Les poissons crus (sushis) ou les frutis de mer, peuvent contenir des virus ou des toxines, s'ils sont mal cuisinés ou mal conservés. Assurez-vous de leur provenance. Et mieux vaut les éviter quand on est enceinte.
  • Evitez de boire de l'eau qui peut être non potable, dans certaines régions du monde.
  • Ne mangez aucun champignon sans être sûr de son innocuité.
  • Lavez les fruits et légumes afin d'éliminer au maximum les toxines des pesticides.


publicité