publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Intoxication alimentaire

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. septembre 2014)

© Jupiterimages/iStockphoto

Une intoxication alimentaire correspond le plus souvent à une infection contractée par l'ingestion d'aliments contaminés par des virus, bactéries, mais aussi plus rarement par des champignons, et parasites.

Il peut s'agir aussi d'une intoxication engendrée par l'ingestion d'un produit toxique présent dans les aliments (ou dans un liquide). En cas d'intoxication alimentaire, les personnes immunodéprimées sont plus sensibles.

En général, les signes cliniques suffisent à poser le diagnostic d'une intoxication alimentaire.
En cas de doute, de symptômes sévères, ou d'intoxication alimentaire survenant chez une personne particulièrement fragile (bébé, personne âgée, personnes immunodéprimées...), il faut prendre rapidement un avis médical. Seul votre médecin peut envisager une éventuelle appendicite souvent difficile à diagnostiquer et dont les signes ressemblent à une intoxication alimentaire. Selon le degré de gravité, votre médecin proposera d'effectuer une analyse des selles (coproculture), ou une prise de sang.

Vous mangez plusieurs fois par jour, il peut être donc difficile de déterminer avec certitude l'agent pathogène, sauf si plusieurs personnes ont été malades après un aliment commun. Cela est d'autant plus difficile que la contamination par un virus, par exemple, peut se faire par des mains portées à la bouche...

Il est généralement plus difficile de diagnostiquer une intoxication alimentaire chronique engendrée par un produit toxique (comme du plomb, des nitrates...). Cela nécessite d'effectuer une enquête alimentaire stricte.



publicité