publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Kératite : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. décembre 2014)

La prise en charge est simple : la première chose qui est faite lorsque le patient arrive avec une présomption de kératite est d'instiller une goutte d'anesthésique pour pouvoir examiner la cornée. Et d'effectuer dans le même temps un prélèvement, si nécessaire, pour déterminer le germe en cause.
Ensuite ? Le traitement est celui de la cause.

1) Les kératites aiguës d'origine traumatique sont les plus rapides à guérir : l'épithélium de la cornée se répare en 12 à 24 heures, le traitement se limite généralement à une pommade cicatrisante (souvent à la vitamine A) qui évitera aussi que la paupière n'accroche et à un gros pansement sur l'oeil concerné.

2) Pour les kératites infectieuses, les collyres antibiotiques sont automatiques pour les kératites bactériennes, les collyres antifongiques sont prescrits pour les kératites mycosiques, des anti-amibiens contre les kératites amibiennes. Contre les infections virales l'aciclovir (ou le valaciclovir) par voie générale fonctionne bien si le virus incriminé est celui de l' herpès ou du zona.

Une kératite infectieuse se guérit entre 24 heures à 15 jours, voire 3 semaines pour traiter une atteinte virale ou mycosique. Cette durée très variable est le reflet de l'efficacité du traitement. Tant que le germe persiste, la kératite perdure.

Pas d'automédication : un collyre anti-inflammatoire à base de corticoïde sur une kératite virale a des conséquences désastreuses, car il permet au virus de se propager et de s'enfoncer vers les couches profondes du stroma et d'atteindre l'endothélium.


publicité