publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Kyste de l’ovaire : les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. décembre 2015)

Les symptômes d'un kyste ovarien passent le plus souvent inaperçus.

C'est pourquoi il est souvent découvert à l'occasion d'un examen gynécologique systématique, d'une échographie pelvienne de routine, etc.

Dans certains cas, les kystes peuvent faire parler d'eux, être responsables d'une petite douleur pelvienne unilatérale ou d'une simple pesanteur. D'autres symptômes sont possibles et varient en fonction de la localisation et de la taille du kyste : ballonnements, douleurs abdominales, tendance à aller uriner trop fréquemment (pollakiurie), constipation, saignements entre les règles (métrorragies), etc.

D'autres symptômes, comme la fatigue, la baisse d'appétit et l'amaigrissement doivent faire suspecter une origine cancéreuse. Les femmes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein ou/et de l'ovaire doivent avoir une consultation particulièrement minutieuse.

A l'occasion de la consultation médicale, la date des dernières règles sera précisée. L'examen gynécologique vérifie l'état de santé du col utérin : un frottis et un toucher vaginal seront réalisés. Ce dernier précisera autant que faire se peut l'origine de la tumeur, sa taille, sa mobilité ; pour compléter le toucher vaginal, un toucher rectal sera éventuellement réalisé.

Dans tous les cas, les examens complémentaires sont indispensables, aussi bien pour confirmer le diagnostic de kyste de l'ovaire, que pour en préciser la localisation.



publicité