publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Andropause : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (19. novembre 2014)

Un traitement hormonal substitutif peut ralentir le processus de vieillissement de l'homme, et soulager des premiers symptômes de l'andropause.

Cependant, l'hormonothérapie pour l'homme en andropause soulève des controverses. En France, une injection d'androgènes toutes les 2 ou 3 semaines est proposée si l'hypogonadisme est prouvé par un dosage de la testostérone biodisponible.

Le cancer de la prostate est une des contre-indications au traitement hormonal substitutif. Il est nécessaire avant d'instaurer le traitement par des androgènes de faire un toucher rectal pour vérifier l'intégrité de la prostate et d'effectuer un dosage sanguin du PSA, marqueur du cancer de la prostate. Il faut s'assurer que l'homme ne présente pas de cancer de la prostate, avant de prescrire un traitement hormonal. Des bilans réguliers sont pratiqués tout au long du traitement par hormonothérapie. Par ailleurs, on ne connaît pas bien l'influence de ce traitement sur la prostate, ni sur les os, ni sur le système cardiovasculaire.

Dans les faits, ce traitement hormonal est très rarement prescrit.
Aucune donnée scientifique sérieuse aujourd'hui ne permet de vraiment connaître l'efficacité d'autres substances ou hormones telles que la DHEA, ou l'hormone de croissance... sur les symptômes liés à l'andropause.

L'andropause peut parfois être un passage difficile à vivre pour un homme. Elle est peut être associée à la peur de perdre sa virilité et sa fonction sexuelle. Ces difficultés peuvent parfois être à l'origine d'une vraie dépression. Dans ce cas, un soutien psychologique peut aider à apprendre à accepter l'andropause en tant qu'étape essentielle de la vie d'un homme.


publicité