publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Rage : Les causes

Publié par : Dorothee Gebele (01. juin 2015)

La rage est causée par le virus rabique. Il appartient à la famille des rhabdovirus (grec rhabdos = baguette) et au genre Lyssavirus (grec lussa = la folie).

Chez l’homme, la principale cause de contraction de la rage est une morsure par un animal contaminé.
Sont porteurs du virus rabique certains animaux sauvages, notamment le renard, ainsi que des animaux domestiques (chats, chiens, bovins, moutons, chèvres et chevaux) qu’il aurait contaminé et qui peuvent transmettre le virus à leur tour à l’homme. En France, les chauves-souris peuvent également être porteurs du virus.
En revanche, contrairement à ce qu’on pourrait croire, les rongeurs (rats, souris ou écureuils par exemple) ne sont pas impliqués dans la propagation du virus rabique.
La contamination d’homme à homme reste exceptionnelle (mais théoriquement possible via une greffe ou une transplantation d’organes, par exemple).

Le virus rabique est présent dans la salive des animaux contaminés en fin de la maladie. Il est transmis notamment par morsure, griffure ou léchage et s’introduit dans le corps via une plaie ou la muqueuse. Il y a donc un risque de transmission à l’homme lorsque :
- un animal enragé lèche une zone de la peau présentant une égratignure ou écorchure, le nez ou la bouche ou les yeux d’une personne.
- un animal enragé mord ou griffe une personne, et que la salive de l’animal contaminé est en contact direct avec la plaie ou les muqueuses.

La cause la plus fréquente est la morsure.

Une autre cause possible mais exceptionnelle est la contagion via des appâts contenant le vaccin contre la rage : notamment lorsqu’un appât est endommagé, laissant échapper le vaccin qui entre en contact direct avec une blessure sur la peau ou avec la muqueuse.

Le virus rabique est ce qu’on appelle un virus neurotrope, car agit sur le système nerveux pour en modifier le fonctionnement : après la contamination, le virus rabique se multiplie d’abord dans les cellules musculaires de la zone d’infection. Ensuite, il se propage à travers les nerfs jusqu’au cerveau, où il se multiplie encore davantage. Du cerveau, le virus passe dans les glandes salivaires, le pancréas et les glandes des follicules pileux où il se multiplie de nouveau pour ensuite être évacué par sécrétion (salive, sécrétion digestive, sueur).

La période d’incubation de la rage (le temps entre la contagion et la déclaration de la maladie infectieuse) est de 3 à 8 semaines en moyenne. Mais dans des cas extrêmes, elle peut durer moins de 9 jours – ou alors plusieurs mois.

La durée d’incubation dépend fortement de la quantité de virus transmise et de la distance entre la zone de contact (morsure) et le cerveau : en cas de zone de contact au niveau de la tête, ou sur une zone richement innervée comme les doigts ou les organes génitaux, ou encore en cas de morsures multiples ou très profondes, la période d’incubation de la rage est généralement plus courte qu’en cas de morsure à la jambe ou au bras.


publicité