publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Syndrome du bébé secoué : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. décembre 2014)

L'unique cause du syndrome du bébé secoué est la maltraitance. Il fait suite à un ou plusieurs gestes violents. La cause est bien souvent le secouement, c'est-à-dire l'action de secouer un enfant. Le drame peut même avoir lieu dans le cadre d'un jeu. Une seule fois suffit pour provoquer des lésions graves engendrées par un syndrome du bébé secoué.

Un bébé est très fragile. Sa tête est très grosse, très lourde par rapport à son corps. En plus de cela, durant les premiers mois, elle est mal tenue sur son cou par des muscles pas encore assez toniques. Si on secoue un bébé un peu vigoureusement, la tête va bringuebaler dans tous les sens. À cause de la décélération brutale de la tête, les vaisseaux sanguins qui irriguent le cerveau risquent de se retrouver cisaillés, déchirés. Par conséquent, une hémorragie apparaît et provoque un hématome extra-cérébral (sous-dural).

Le cerveau des bébés est logé dans une boîte trop grande. En effet, il existe un espace entre les os du crâne et le cerveau, d'autant plus large que le bébé est petit et qu'il s'agit d'un garçon. Le cerveau n'est alors pas calé et bouge dans la boîte crânienne. Quand le bébé est secoué, son cerveau cogne contre la paroi et s'écrase contre l'os et des lésions des tissus neurologiques apparaissent, des hémorragies intracérébrales risquent alors de former ainsi que des lésions de la rétine avec des hémorragies intra-rétiniennes.

Il faut un traumatisme tout de même assez violent pour que les lésions apparaissent ; quelquefois on observe des fractures de côtes à cause de la poigne de l'agresseur, décuplée par la colère.


publicité