publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie lupique (lupus) : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (07. octobre 2014)

La prise en charge des patients atteints de maladie lupique est aujourd'hui bien codifiée et permet de diminuer les poussées et limiter les complications.

Il est souhaitable d'éviter l'exposition au soleil, les contraceptifs oraux et autres médicaments inducteurs de la maladie.

Lorsque la maladie existe mais est asymptomatique, il faut surveiller le patient.
Contre les lésions cutanées, le patient peut avoir un traitement à base de crème corticoïde, ou encore de cryothérapie.

Dans les formes bénignes cutanéo-articulaires, les traitements anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être prescrits. Des corticoïdes peuvent être proposés dans les formes rhumatismales.

Des traitements antipaludéens de synthèse tel que l'hydroxychloroquine sont aussi proposés dans les formes bénignes.

Dans les formes viscérales, des corticoïdes peuvent prescrits à doses variables selon l'organe atteint et selon la gravité de la poussée. Ils sont parfois proposés sur plusieurs semaines.
Les traitements immunosuppresseurs sont parfois prescrits en association avec les corticoïdes dans les formes graves. Ils sont efficaces mais non dénués d'effets secondaires : ils entraînent comme leur nom l'indique, une immuno-suppression avec une diminution des défenses de l'organisme contre les infections et les cancers, ils ont aussi des effets secondaires hématologiques et peuvent diminuer la fertilité.

Toutes les maladies intercurrentes telles que thromboses veineuses, hypertension artérielle, insuffisance rénale, cancer, infection virale ou bactérienne... doivent être prises en charge au cas par cas.


publicité