publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Luxation de l’épaule : Récidive de luxation de l’épaule

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. août 2014)

Une luxation de l'épaule est considérée comme récidivante lorsqu'il s'agit du troisième accident de ce type. Sont incriminés dans les causes de ce caractère récidivant : un manque de rigueur d'immobilisation du premier traumatisme ; des anomalies de morphologie squelettique ou encore des fractures, ou des érosions, lésions des surfaces articulaires de l'épaule en contact survenues lors de la première luxation.

Des récidives de luxation de l'épaule finissent parfois par conduire à une appréhension constante d'utiliser son bras ou sa main lorsque des phénomènes de luxation complète ou partielle se reproduisent pour des gestes de la vie courante : lever d'un objet à bout de bras, accrochage en hauteur d'un rideau ou d'un vêtement... Dans ce cas, la luxation récidivante justifie d'envisager une opération chirurgicale dans la mesure où l'usage du bras est compromis par cette constante appréhension d'une nouvelle luxation.

Les procédés chirurgicaux utilisés pour éviter la récidive de luxation de l'épaule consistent essentiellement : soit en la mise en place d'un greffon ou bloc osseux obturant l'espace dans lequel se produit la luxation (butée osseuse de Latarjet) ; soit en l'effacement de cet espace par bridage des parties molles capsulaires retenant l'articulation en place. Ces dernières interventions d'ancrage plus serré des éléments capsulaires et ligamentaires de retenue de l'articulation, peuvent se faire par une opération classique (dit à ciel ouvert) ou sous arthroscopie.

Ces interventions chirurgicales n'éliminent pas définitivement et totalement le risque de nouvelle récidive, et à ce titre l'intervention de butée osseuse s'avérerait plus radicale et donc plus fiable, mais elle est plus importante. Ces interventions de prévention de la récidive s'adressent également aux autres formes d'instabilité de l'épaule telle que les luxations partielles ou les sub-luxations lorsqu'elles ont tendance à se répéter.

Au total, du fait de sa fréquence la luxation d'épaule peut paraître une affection banale, elle n'en exige pas moins une prise en charge rigoureuse.


publicité