publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La luxation de la rotule

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (16. octobre 2014)

© Shutterstock

La luxation de la rotule est un accident assez fréquent. Il survient le plus souvent chez les adolescents ou les jeunes. Mais malheureusement aussi parfois plus tard...

La rotule (aussi appelée patula) est ce petit os qui fait partie de l'articulation du genou. C'est un os rond en forme de palet, situé en avant du genou. La rotule est fixée en bas sur l'os du tibia par le tendon rotulien. Et en haut au muscle quadriceps.

La luxation de la rotule survient souvent après un traumatisme relativement léger, la rotule sort de sa place qu'elle occupe habituellement dans l'articulation du genou (en bas du fémur - la trochlée).

La rotule peut se luxer de façon plus ou moins complète... En clair, la rotule peut sortir de sa situation habituelle et y rester. D'autres fois, elle peut se luxer, puis revenir à sa place soit de façon spontanée, soit en l'y aidant (en étendant la jambe, et parfois en poussant la rotule). D'autres fois encore, la personne se plaint d'une instabilité rotulienne (la rotule sort, puis se remet en place spontanément en mobilisant son genou, en marchant...).

Une chose est sûre : après une luxation, il faudra mettre le genou au repos !

Les causes


Sauf dans certains cas assez exceptionnels, on peut rarement incriminer un traumatisme du genou dans la luxation de la rotule. D'accord, la rotule ne peut se luxer de façon spontanée, quand la personne reste immobile ou en marchant tranquillement. Mais tout de même assez souvent, ce n'est qu'un impact modeste sur le genou qui engendre cette luxation. Ce qui signifie qu'il existe bien une fragilité à ce niveau qui facilite cette luxation.

Parmi les causes, ou plutôt les facteurs favorisants, de la luxation de la rotule : une hyperlaxité ligamentaire (plus fréquente chez les femmes), une rotule haut située, des structures osseuses (rotule plate, gouttière du fémur peu creusée). Bref, la constitution même de certains ligaments du genou, la forme de la rotule et sa position initiale, l'aspect du fémur... sont impliqués dans la luxation rotulienne. En terme médical, on parle de dysplasie, un peu comme s'il y avait un défaut de fabrication du genou.

Le rôle du ligament fémoro-patellaire médian est de plus en plus mis en cause dans la luxation de la rotule. En fait, lors d'une première luxation, la lésion plus ou moins importante de ce ligament favoriserait ensuite des problèmes d'instabilité de la rotule.

A lire aussi :

> Genu valgum : les genoux en X


publicité