publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Lymphome : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. novembre 2014)

Le symptôme le plus classique du lymphome est la présence de multiples adénopathies, c'est-à-dire de ganglions augmentés de volume.

Les autres symptômes possibles sont généraux : fatigue, fièvre persistante, prurit, perte de poids. Ils peuvent également être des symptômes de découverte d'un lymphome.

Des adénopathies présentes depuis plusieurs semaines, palpables dans le cou, sous les bras, au niveau de l'aine doivent être surveillés. Ils peuvent, hors maladie infectieuse récente, être suspects.

Mais des ganglions atteints par un lymphome peuvent être inaccessibles à l'examen clinique.

Lorsqu'ils sont profonds, les ganglions peuvent comprimer des organes voisins, par exemple des ganglions dans le médiastin (espace entre les poumons et le coeur). Ils peuvent ainsi entraîner des douleurs, une toux, une gêne à la respiration ou à la déglutition.

En cas de découverte d'un ganglion suspect, une ponction avec une aiguille et une seringue est indispensable pour faire l'analyse de l'extrait et rechercher des cellules suspectes.

Si l'analyse oriente vers un lymphome, il faut pousser plus loin et procéder à une biopsie, c'est-à-dire un prélèvement du ganglion.

Le ganglion est retiré par une petite opération chirurgicale, éventuellement par une endoscopie. Une fois le ganglion prélevé, il est envoyé en laboratoire d'analyses où les biologistes recherchent des cellules malignes lymphoïdes, mais aussi des cellules géantes de Sternberg qui sont typiques de la maladie de Hodgkin.

S'il s'avère que ces ganglions sont liés à une maladie cancéreuse, il faut rechercher les ganglions atteints dans tout l'organisme : des ganglions abdominaux, médiastinaux, etc.

Il faut aussi rechercher l'atteinte d'organes lymphoïdes comme les amygdales, la rate, le foie, la moelle osseuse ainsi qu'une extension aux autres organes.

Aussi des examens complémentaires sont prescrits pour faire ce bilan d'extension de la maladie : des prises de sang avec recherche de cellules anormales, recherche d'une anémie, d'un syndrome inflammatoire...

La visualisation de ganglions invisibles ou inaccessibles par le médecin à l'examen clinique, ou d'organes atteints par le lymphome, est possible grâce à des examens : scanners thoracique et abdominal, lymphographie qui visualiser les vaisseaux et ganglions lymphatiques, radiographies du squelette, scintigraphie, etc.


publicité