publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Lymphome : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. novembre 2014)

Après cette série d'examens, il est en général possible de confirmer le diagnostic de lymphome et d'identifier la catégorie de lymphome à laquelle il appartient : lymphome de Hodgkin ou lymphome non hodgkinien tel qu'un lymphome de Burkitt (atteignant les os), lymphome à cellules du manteau, mycosis fongoïde (touchant la peau), etc.

Si aucun traitement n'est entrepris, de plus en plus de ganglions seront atteints. Leur volume pourra comprimer les organes voisins et donner des signes cliniques divers : toux, essoufflement, troubles cardiaques, troubles digestifs, douleurs, et parfois même paralysies si la moelle épinière est comprimée...

Heureusement, le traitement des lymphomes est très bien codifié et ils sont souvent efficaces.

Les patients sont en général traités par radiothérapie et/ou chimiothérapie, les protocoles seront variables selon le type de lymphome et le stade d'évolution de la maladie.

Une thérapie ciblée – l'ibrutinib – est disponible depuis peu. Elle offre des résultats prometteurs contre la leucémie lymphoïde chronique et le lymphome à cellules du manteau.

Des traitements plus agressifs peuvent également être proposés : greffes de cellules souches de moelle, greffe de moelle...

Quand la rate est atteinte, elle peut être enlevée.

Après le traitement, les patients sont régulièrement surveillés : il est nécessaire de prendre en charge d'éventuelles rechutes du lymphome ou des effets secondaires aux traitements.


publicité