publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Lymphome non hodgkinien : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. novembre 2014)

En fonction du grade, du stade et du type de lymphome non hodgkinien, différents traitements peuvent être mis en place.

L'équipe soignante devra prendre aussi en compte l'état de santé du patient, son âge...

A noter que pour certains lymphomes à faible malignité, le traitement n'est pas toujours nécessaire. En revanche, ces patients devront continuer à être surveillés.

Mais dans la majorité des cas, des traitements doivent être mis en place en cas de lymphome non hodgkinien : chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie, greffe de moelle osseuse.

> La chimiothérapie
La chimiothérapie correspond à l'association de différents médicaments capables de lutter contre les cellules cancéreuse du lymphome non hodgkinien. Il existe différents types d'associations de médicaments, on parle de protocoles. Ce traitement peut se faire sur trois ou douze semaines, voire plus. Il s'effectue par des cures qui durent généralement une semaine.

> L'immunothérapie
Ce traitement peut être indiqué en cas d'un lymphome non hodgkinien. Il agit un peu comme les défenses immunitaires naturelles de l'organisme. Différents médicaments d'immunothérapie peuvent être prescrits : anticorps monoclonaux, interférons, radio-immunothérapie. Ces traitements peuvent être associés à la chimiothérapie ou à la radiothérapie.

> La radiothérapie
La radiothérapie est indiquée pour lutter contre les cellules cancéreuses du lymphome non hodgkinien localisés à des endroits spécifiques.

> La greffe de moelle osseuse
Ce traitement peut être nécessaire pour certains patients souffrant d'un lymphome non hodgkinien. Il peut s'agir d'une greffe de moelle allogénique (la moelle osseuse provient d'une tierce personne compatible, souvent un parent), ou d'une greffe autologue (le malade reçoit ses propres cellules souches). Cette greffe de moelle osseuse est un traitement assez lourd qui nécessite en particulier, une hospitalisation en chambre stérile.

Si tous ces traitements sont efficaces, ils présentent des effets secondaires parfois sévères. Heureusement, il existe des solutions pour lutter contre ces effets.


publicité