publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mal des transports : Les causes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. août 2011)

Les causes d'un mal de transport sont multiples... Pourquoi ?

Le mal des transports est le résultat d’un afflux d’informations contradictoires au niveau du cerveau.

En situation « normale », trois types de messages arrivent au cerveau qui les coordonne :
> Le premier provient de l'oreille interne, et prévient des variations de vitesse.
> Le deuxième émane de la vision, qui identifie les objets et les situe dans l’espace.
> Le dernier est issu de la sensibilité profonde, qui passe par les récepteurs neurosensoriels situés dans les articulations et les tendons des muscles, et renseigne sur la position du corps dans l’espace.

Conflit d'informations
Dans le TGV,
par exemple, l’oreille interne et la sensibilité profonde indiquent une position fixe (la personne est assise, le siège ne bouge pas), mais la vision, elle, enregistre le défilement très rapide du paysage à travers la vitre.

Cette situation créée un conflit d’informations au niveau du cerveau. Certaines personnes réussissent à le vaincre, d’autres non : elles sont alors victimes du mal des transports.

Ce type de conflit varie suivant le mode de transport : en bateau, c'est surtout l'oreille interne qui est sollicitée et qui provoque le mal de mer ou "naupathie". Il se caractérise par une phase d'adaptation ou "amarinage" qui dure quarante-huit heures. Passé ce délai... on peut parler de maladie.


publicité