publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les maladies auto-immunes : c'est quoi ?

Publié par : rédaction Onmeda (31. octobre 2017)

© iStock

Avant d’aborder le sujet des maladies auto-immunes, il convient de parler … du système immunitaire !

Qu’est-ce que le système immunitaire ?

Le système immunitairen c’est l’ensemble des défenses que l’organisme met en place pour se protéger des agressions extérieures.

Sur la surface des cellules des tissus et des organes des êtres vivants, il y a des structures appelées antigènes, qui sont propres à chaque individu.

Lorsque un organisme est contaminé par un élément extérieur, comportant donc ces antigènes, il va lancer la fabrication d’anticorps par les lymphocytes qui sont des cellules spéciales de l’immunité circulant dans le sang.

Les anticorps sont spécifiquement dirigés contre l’antigène en question afin de le détruire. C’est ce qui se passe chaque jour quand des bactéries, des champignons ou des virus infectent le corps humain.

Alors comment cela se fait-il que les lymphocytes ne combattent pas les antigènes qui existent dans son propre corps ? C’est parce que la nature étant bien faite, ils sont programmés de façon à savoir qu’ils appartiennent au même organisme et que ces antigènes-là sont totalement inoffensifs (et utiles) et ils ne doivent pas les attaquer. Pour les différencier, ces derniers sont appelés auto-antigènes par opposition à ceux qui sont étrangers.

Qu’est-ce qu’est une maladie auto-immune ?

Parfois une anomalie se glisse dans ce système bien rodé et les lymphocytes ne vont plus reconnaître les auto-antigènes appartenant à ses propres organes ou tissus et va les considérer comme indésirables. Il va alors vouloir s’en débarrasser en les détruisant.

C’est quand le système immunitaire se trompe et analyse des éléments du corps humain comme des intrus à combattre, et qu’il se met à fabriquer des anticorps contre eux, donc contre lui-même, qu’on parle de maladie auto-immune.

Les maladies auto-immunes sont classées en deux types :

  1. I) Les maladies auto-immunes qui ne concernent qu’un seul organe :

II) Les maladies auto-immunes qui concernent plusieurs organes ou tissus :

  • la peau,
  • les muqueuses,
  • les articulations.

On parle aussi de maladie auto-immune systémique.

Quelles sont les maladies auto-immunes?

Il existe tellement de maladies auto-immunes qu’il est difficile d’en faire une liste exhaustive. Les maladies auto-immunes plus connues sont :

Certaines sont moins connues du public telles que :

Comment attrape-t-on une maladie auto-immune ?

On ne l’attrape pas car ce n’est pas une maladie contagieuse !

Tout semble plutôt converger vers un facteur héréditaire puisqu’il existe des familles dans lesquelles il y a plusieurs membres atteints. On évoque donc plutôt une prédisposition familiale.

L’environnement semble également jouer un rôle, comme par exemple l’infection déclenchée par certains virus.

La piste génétique est bien entendu explorée. Toutefois pour l’instant il n’y a pas de mise en évidence de la présence d’un seul gène mais plutôt de plusieurs dans l’expression d’une pathologie auto-immune. Or ces gènes ou parfois leurs formes mutées se retrouvent également dans d’autres pathologies voire chez des personnes n’ayant aucune maladie.

Les symptômes et conséquences

Bien que la fatigue et la douleur accompagnent la plupart des maladies auto-immunes.

Il faut savoir qu’il n’existe pas de symptômes généraux mais des symptômes particuliers au type d’atteinte.

Par exemple, la sclérose en plaque est une maladie au cours de laquelle c’est la gaine qui entoure les fibres nerveuses qui est l’objet de l’attaque du système immunitaire. D’où des troubles sensitifs ou de la vision, de la coordination et des mouvements.

La polyarthrite rhumatoïde est la conséquence d’une atteinte des articulations du corps entraînant leur inflammation et des raideurs matinales.

Lorsque c’est le pancréas, qui est impliqué dans le métabolisme du sucre, qui est touché, la conséquence est le diabète de type I.

Est-ce qu’on peut guérir des maladies auto-immunes ?

Pour le moment on ne peut pas parler de guérison. Cependant il existe des traitements de plus en plus élaborés qui tendent soit à ralentir, soit à bloquer la pathologie, comme c’est le cas des médicaments qui diminuent l’agressivité de l’immunité.

Les corticoïdes, les immunosuppresseurs, les antimétabolites, les biomédicaments en font partie mais il y en a des plus spécifiques pour la thyroïde ou contre le diabète.

Il y a aussi tout un éventail de soins de confort ou qui traitent les symptômes, comme les larmes artificielles pour le Gougerot-Sjögren.

Vous souhaitez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

> Zoom sur les maladies auto-immunes
> Testez votre système immunitaire
> L'immunisation expliquée en vidéo
> L'immunothérapie contre le cancer

Notes

Auteur : Ladane Azernour-Bonnefoy

Sources :

Dictionnaire des termes de médecine (Garnier Delamare)
Atlas de poche de génétique (Eberhard Passarge)
Société Nationale Française de médecine interne


publicité