publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie d’Osgood Schlatter : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. juillet 2014)

En cas de maladie d'Osgood Schlatter, les symptômes sont assez significatifs. La douleur se situe au genou, à la face antérieure, sous la rotule. Elle peut aller de la simple gêne à une douleur sévère. La douleur est dite « mécanique », survenant à la marche, la montée et descente des escaliers, l'accroupissement, la course à pieds. Autre symptôme : la position à genoux est impossible, car cela entraîne un appui exactement sur la zone douloureuse. En général, il n'y a pas de douleur nocturne.

A l'examen clinique, le médecin retrouve le point douloureux sur cette zone de la tubérosité tibiale antérieure. Il y a souvent aussi une légère tuméfaction et rarement quelques signes d'inflammation, un oedème ou une légère rougeur.

Après examen clinique, le médecin demande souvent des radiographies, notamment s'il a un doute sur le diagnostic (douleur atypique, unilatérale, âge inhabituel...).

La radiographie permettant de comparer les deux genoux, est en général normale. Son intérêt est surtout de s'assurer qu'il n'y a un problème plus grave.

Dans les formes sévères d'Osgood Schlatter, on peut constater un arrachement ou un morcellement du noyau d'ossification de la tubérosité du tibia et son ascension vers le haut, parfois des calcifications dans le tendon rotulien. Ces formes de la maladie d'Osgood Schlatter sont exceptionnelles, dans les cas négligés ou à l'occasion de réels traumatismes sportifs.


publicité