publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie de Crohn : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (24. février 2015)

On pourrait décrire la maladie de Crohn comme une sorte de « gastro-entérite permanente ».
Elle évolue par poussées.

Lors des crises, les principaux symptômes sont :

  • Des douleurs abdominales : comme des crampes, d'intensité variable, qui s'accentuent parfois après les repas et sont soulagées par l'émission de selles.
  • Une diarrhée chronique, contenant parfois des glaires ou du sang.
  • Une grande fatigue.
  • Une perte de poids et perte d'appétit, la malabsorption des aliments.
  • Une fièvre entre 38 et 40° C.
  • Des douleurs abdominales à type de coliques réveillant parfois le malade.
  • Des douleurs articulaires, des lésions au niveau de la peau ou d'autres signes généraux.

Chaque élément, chaque symptôme a son importance pour ne pas passer à côté du diagnostic, le risque étant de considérer à tort ces symptômes comme étant liés à une gastro-entérite banale ou à une colopathie fonctionnelle. Il faut être attentif aux signes nouveaux, aux douleurs nocturnes, aux selles sanglantes ou à la perte de poids.

D'autres manifestations, dont certaines non digestives, peuvent s'associer à la maladie de Crohn :

> Des anomalies sanguines :
Les personnes atteintes d'une maladie de Crohn sont à plus haut risque de développer des caillots sanguins qui peuvent être source de complications, comme une phlébite ou une embolie.
Il est donc important, lors des périodes où l'on doit rester alité, notamment en cas de poussée de la maladie, de bouger les mains, les pieds, les jambes, de marcher un peu, si cela est possible, voire de prendre un traitement préventif pour éviter la survenue de ce type d'accident.

> Une anomalie des yeux :
Des yeux rouges, des picotements et des larmoiements oculaires ne sont pas rares chez ceux qui souffrent d'une maladie de Crohn. La vision peut devenir trouble et l'on peut souffrir de maux de tête.

> Des douleurs articulaires :
On parle alors de rhumatisme inflammatoire qui peut toucher les articulations des coudes, des genoux, des épaules, des chevilles... qui deviennent rouges, chaudes et douloureuses ; ou avec des signes sur la colonne vertébrale qui est douloureuse. L'une des particularités de ces atteintes « inflammatoires » est que les signes surviennent même au repos, réveillant alors le malade pendant la nuit ou au petit matin...

> La spondylarthrite ankylosante :
Il s'agit d'une forme sévère d'atteinte articulaire qui a pour effet d'ankyloser le bas de la colonne vertébrale et les articulations sacro-iliaques.

> L' ostéoporose :
C'est une fragilisation des os, causée par un manque de minéraux, tels que le calcium. Dans le cas de la maladie de Crohn, ceci s'explique par une mauvaise absorption des nutriments dans l'intestin grêle ou surtout par la prise, parfois prolongée, de corticoïdes.



publicité