publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie de Cushing : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. août 2014)

Les traitements diffèrent en fonction de la cause. Si la maladie est due à un adénome de l'hypophyse, l'opération chirurgicale enlevant la tumeur est le traitement de premier choix, même lorsque l'adénome n'est pas visible à l'IRM. Cette opération chirurgicale est assez délicate, puisqu'il s'agit d'intervenir sur la glande située à la base du cerveau. Elle peut être réalisée sous endoscopie. Lorsqu'elle est effectuée par un neurochirurgien expert, elle permet d'obtenir un taux de rémission (guérison dans les mois qui suivent l'intervention) de 75%.

Parfois une radiothérapie dirigée sur la glande hypophyse peut être effectuée. Lorsque l'intervention chirurgicale n'est pas possible, ou que son résultat est décevant, un traitement médicamenteux peut être prescrit. Celui-ci consiste en des anticortisoliques de synthèse qui agissent sur les glandes surrénales pour bloquer la sécrétion de cortisol. Si l'hypercorticisime (excès de cortisol) est sévère, celui-ci peut même être administré avant l'opération. Ces médicaments nécessitent un bon suivi médical.

Même si le traitement chirurgical permet une rémission de la maladie de Cushing dans la plupart des cas, les malades ne sont pas à l'abri d'une récidive. En effet, l'adénome se développe à nouveau 5 ans plus tard dans 20 % des cas.

Si le syndrome de Cushing est dû à un adénome de la surrénale, l'opération chirurgicale enlevant la tumeur est également le traitement de premier choix.


publicité