publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie de Lapeyronie : Les traitements

Publié par : Elide Achille (30. juin 2014)

Beaucoup de traitements de la maladie de Lapeyronie ont été décrits par de nombreux experts. Toutefois, leurs résultats sont souvent mitigés, voire décevants.

La première chose à faire en cas de déformation du pénis est de consulter son médecin généraliste qui pourra orienter le patient vers un spécialiste en urologie ou en andrologie. Le médecin demande au patient si possible d'effectuer des photos du pénis en érection de face et de profil, en position debout. Sinon, le spécialiste pourra effectuer une injection de prostaglandine dans la verge du patient pour provoquer une érection et apprécier la déformation en prenant des clichés.

Il n'y a pas d'examen spécifique pour diagnostiquer la maladie de Lapeyronie. Habituellement, l'urologue apprécie la déformation et l'importance de la déformation du pénis en érection. Quand une intervention chirurgicale s'impose, elle est parfois précédée d'examens complémentaires comme un doppler de la verge et/ou d'une IRM de la verge.

La maladie de Lapeyronie peut s'améliorer spontanément dans les mois qui suivent son apparition.
Normalement, on commence par prescrire un traitement à base de vitamine E, dont l'efficacité est au mieux modérée, ou d'autres traitements en cours d‘évaluation, comme la pentoxifylline.
Les injections de cortisone dans la plaque sont également régulièrement pratiquées, avec notamment une efficacité sur les douleurs récalcitrantes.

Des traitements pour fragmenter la plaque par la traction ou les ondes de choc sont en évaluation (expérimentation).

Une opération chirurgicale est réservée aux handicaps sévères avec une déformation importante du pénis, et elle est pratiquée uniquement lorsque la maladie est stabilisée depuis au moins 6 mois, et ayant débuté depuis au moins 1 an.

On peut traiter la maladie de Lapeyronie avec deux options chirurgicales : le redressement de la verge ou la pose d'un implant pénien.

Dans le cas du redressement, il y a deux possibilités : soit on allonge le côté plus court de la verge, soit on en raccourcit le côté plus long, pour qu'elle ait partout la même longueur.

Quand la maladie de Lapeyronie donne des difficultés d'érection, ou que la déformation de la verge est complexe, on peut avoir recours à un implant pénien.

Ces interventions chirurgicales sont réalisées sous anesthésie générale ou locorégionale, avec une hospitalisation de 48 heures ou plus.

Le patient pourra reprendre progressivement les rapports sexuels après quelques semaines, et un suivi par le chirurgien urologue.


publicité