publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La maladie de Lapeyronie

Publié par : Elide Achille (30. juin 2014)

La maladie de Lapeyronie correspond à une déformation de la verge, un pénis tordu... Visible quand il est en érection. La maladie de Lapyeyronie est une maladie de l'appareil génital masculin qui peut entraîner des troubles sexuels avec une déformation du pénis en érection ou l'apparition de troubles de l'érection. Elle a été décrite la première fois par François Gigot de Lapeyronie, chirurgien du roi Louis XV en 1743.

Cette pathologie a longtemps été considérée comme rare. Pourtant, elle est plus fréquente qu'on ne le pense, mais beaucoup d'hommes atteints de la maladie de Lapeyronie ont arrêté leur sexualité ou n'osent pas consulter. Parfois elle est diagnostiquée lors d'une consultation pour une dysfonction érectile ( impuissance), mais le plus souvent, c'est l'apparition d'une déformation qui pousse l'homme à consulter. L'âge moyen des patients touchés par cette pathologie est de 53 ans (on peut estimer entre 3 et 9 % au-delà de 50 ans). Cependant, elle peut toucher des hommes à tout âge.

Classiquement, la maladie de Lapeyronie présente deux phases :
Elle débute par une phase active, pendant laquelle la douleur apparaît, suivie rapidement par une déformation de la verge. Parfois la douleur peut être absente ou minime. Ensuite, commence une phase chronique pendant laquelle la douleur disparaît avec une stabilisation de la courbure, le plus souvent avec une amélioration ou une détérioration. Ces deux phases durent en général entre 12 et 18 mois. Cependant, l'évolution et les symptômes de la maladie peuvent varier d'un patient à l'autre.

Cette maladie est souvent difficile à vivre pour les patients, et peut avoir des répercussions psychologiques et sexuelles parfois majeures. La déformation du pénis peut être plus ou moins importante, et peut parfois devenir invalidante pour la vie sexuelle d'un homme : quand la verge est courbée à plus de 40-45 degrés il devient souvent impossible ou douloureux pour le patient d'avoir des rapports sexuels.

Il est donc important d'en parler à son médecin, pour orienter une prise en charge spécialisée et permettre une amélioration de la vie sexuelle.


publicité