publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie de Lyme : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (29. juin 2016)

Lorsqu'une personne se fait piquer par une tique, elle n'aura pas forcément la maladie de Lyme. C'est même peu fréquent. En effet, toute morsure n'est pas infectante. Parce que toutes les tiques ne sont pas infectées, et qu'une tique infectée ne transmet pas nécessairement la maladie. De plus, la maladie peut être traitée de manière efficace avec des antibiotiques.

Mais la première étape avant le traitement de la maladie de Lyme est la prévention.

La maladie de Lyme s'observe surtout de juin à octobre, parfois d'avril à novembre selon les conditions climatiques.

Les campeurs, chasseurs, marcheurs, travailleurs à l'extérieur, dans les forêts et endroits broussailleux sont susceptibles de contracter la maladie de Lyme. Il leur est recommandé de porter des vêtements et chaussures couvrants et d'examiner soigneusement la peau de retour chez soi. Les tiques peuvent s'accrocher aux vêtements puis se tourner vers la peau.

En cas de morsure, il ne faut pas arracher la tique, le risque étant de laisser la tête implantée dans la peau avec un risque infectieux non négligeable. Le mieux est de la retirer avec une pince, en étant le plus près de la peau, et en tirant d'un coup sec. On doit éviter d'utiliser tout produit, comme de l'éther ou de l' alcool. Après l'avoir retiré, localement, on utilise un antiseptique.

En cas de maladie de Lyme avérée, l'antibiothérapie est l'unique traitement. Il est efficace la plupart du temps à tous les stades de la maladie.
Le traitement au stade primaire entraîne une guérison rapide et évite les complications.

L'antibiothérapie est aussi prescrite dans les stades ultérieurs de la maladie mais le traitement est plus long.

A lire aussi : 
> La rage : quand faut-il avoir peur ?
> Tous les sujets de sante de l'été


publicité