publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La maladie de Raynaud

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. janvier 2016)

© Shutterstock

La maladie de Raynaud est un trouble vasomoteur qui provoque une contraction brutale des petits vaisseaux des extrémités, et donc à une arrêt brutal de leur vascularisation.

Au froid, vos doigts deviennent blancs puis rouges brutalement. Vous souffrez peut-être de la maladie de Raynaud, une affection fréquente qui touche surtout les femmes ?

La maladie de Raynaud, nommée aujourd'hui par les médecins "phénomène de Raynaud", affecte généralement la circulation des doigts qui deviennent soudain blancs, tout engourdis parfois douloureux lors d'une crise. Le froid ou une une baisse soudaine de température sont à l'origine de ces manifestations.

Elle se caractérise par un spasme des vaisseaux au niveau des extrémités (mains, ou pieds, nez, ...). Un phénomène impressionnant mais généralement bénin. Des solutions existent pour être soulagé. Certaines conditions peuvent déclencher ou accentuer les symptômes d'une maladie de Raynaud. Le facteur le plus courant est une exposition au froid ou une baisse brutale de température entraînant une vasoconstriction. Lorsque la maladie progresse, les crises ont tendance à se multiplier.

Dans la plupart des cas, cette affection est bénigne. En revanche, dans 5 % des cas, la maladie de Raynaud se révèle plus problématique. Le phénomène de Raynaud peut rarement être la manifestation d'une maladie auto-immune comme une sclérodermie (une atteinte de la peau caractérisée par son durcissement) ou un lupus.

Cat article vous donnera les clés pour mieux comprendre la maladie. Vous y découvrirez aussi les différents traitements possibles ainsi que nos conseils pratiques pour améliorer votre confort. Et enfin, l'interview d'un médecin spécialiste des vaisseaux, et le témoignage de Karima victime de la maladie de Raynaud.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS thématiques ou Un médecin vous répond !

Auteur : Corinne Soulay.
Consultant expert : Dr Jean-Pierre Laroche, médecin vasculaire.


publicité