publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie des reins : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. septembre 2014)

Pendant plusieurs années, il n'y a pas de symptômes. C'est pour cela que plus d'un tiers des patients atteints d'une maladie rénale chronique ne consultent un néphrologue (le médecin spécialiste des maladies des reins) qu'à un stade très évolué de la maladie, et que la plupart ne savent pas qu'ils sont porteurs de cette pathologie.

Certains patients atteints de maladie rénale chronique peuvent néanmoins ressentir différents symptômes comme :
- une fatigue excessive pendant un effort,
- un manque d'appétit,
- un besoin d'uriner plusieurs fois par nuit.

Lorsque la maladie est à un stade avancée, les signes sont les suivants :
- une importante fatigue,
- une perte d'appétit,
- des nausées et des vomissements,
- un amaigrissement,
- des crampes dans les jambes (principalement la nuit),
- des démangeaisons,
- des troubles du sommeil.

Quand ces symptômes surviennent, le médecin que le patient consulte, prescrit des examens complémentaires pour savoir si les reins sont en cause ou pas. Le dépistage est primordial. Il se fait facilement : il suffit de tremper une bandelette dans les urines et de regarder s'il y a la présence d'albumine.

Les personnes diabétiques et hypertendues doivent particulièrement être vigilantes, car ce sont des personnes à risque de développer une maladie rénale.

En cas d'anomalie détectée suite au dépistage (présence d'albumine dans les urines), un dosage dans le sang de la créatinine sera effectué. La créatinine se trouve naturellement dans l'organisme, et est un bon indicateur de fonctionnement des reins. Cet examen permet d'évaluer, par un calcul mathématique, le degré de dégradation de la fonction rénale.


publicité