publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Maladie psychosomatique : les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Il peut exister une ou plusieurs plaintes somatiques, présentes ou non, de manière simultanée. Les maladies psychosomatiques les plus fréquemment rencontrées sont : l'asthme, les maladies auto-immunes, les maux de tête, la colopathie fonctionnelle, le vaginisme, certains cancers, etc. Les symptômes varient donc en fonction de l'organe touché.

Dans le « trouble somatisation » (DSM), le patient souffre d'un cortège de symptômes somatiques qui ne peuvent e^tre expliqués de manière adéquate par un examen physique ou des examens complémentaires. Cette affection débute le plus souvent autour de 30 ans. Pour répondre à ce diagnostic, le patient doit pre´senter, pendant l'e´volution du trouble, au moins 4 symptômes douloureux : 2 symptômes gastro-intestinaux, un symptôme sexuel et un symptôme pseudo-neurologique.

À cela s'ajoute le sentiment d'avoir été malade pendant la plus grande partie de son existence. Et d'autres symptômes psychologiques, comme l'anxiété et la dépression, sont souvent associés.

L'évolution est variable. Elle fluctue entre des périodes d'exacerbation des symptômes et des périodes d'accalmie. Le plus souvent, les symptômes réapparaissent, ou s'aggravent dans des contextes de stress (travail, problèmes relationnels, etc.) et se calment lorsque le stress s'amenuise (en vacances, etc.). Mais il arrive également que le stress ne soit pas ressenti de manière consciente par l'individu.

Le trouble peut entraîner un retentissement socioprofessionnel et affectif, parfois disproportionné par rapport aux symptômes présentés.


publicité