publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mélanome et cancer de la peau : la prévention

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. octobre 2015)

La prévention du mélanome et des cancers de la peau est de mieux en mieux connue... mais pas encore assez appliquée !

1 - La photoprotection :

Avis aux parents ! Pour prévenir le mélanome, il faut éviter d'exposer les enfants au soleil, surtout avant deux ans. Pour tout le monde : éviter le soleil en milieu de journée, entre 12 et 16 heures. Le plus important étant de ne pas attraper de coup de soleil. En effet, le coup de soleil est la sonnette d'alarme, c'est déjà trop ! Et bien sûr, il ne faut plus s'exposer aux UV tant que le coup de soleil n'est pas guéri.

Il faut noter que de plus en plus de parents portent aujourd'hui plus d'attention à protéger la peau des enfants l'été, aux heures où le soleil est très intense. On trouve désormais dans le commerce des maillots de bains pour enfant qui enveloppent et protègent une grande partie de leur corps.

Attention aux protections insuffisantes sous prétexte de crèmes « très » protectrices : leur effet peut être pervers dans la mesure où certaines personnes s'exposent de façon inconsidérée sous prétexte de protection, soit parce que la crème n'est pas de bonne qualité, soit parce qu'elle n'est pas mise en quantité suffisante ou qu'elle part sous l'action de la sueur ou de l'eau, et que son application n'est pas renouvelée assez souvent. Les vêtements restent la meilleure protection, la plus efficace contre le soleil, soit le meilleur moyen de prévenir le mélanome.

Il est aussi fortement conseillé de se protéger avec des chapeaux et des lunettes de soleil, ils sont indispensables pour se protéger du soleil, et des éventuelles réverbérations.

Les personnes avec un phénotype clair et des antécédents de cancer de la peau dans la famille, doivent être très vigilantes pour elles et pour leurs enfants. Quant aux personnes à la peau plus mate, elles ne sont pas non plus à l'abri des dangers des UV. Elles devront appliquer les mêmes règles de prévention.

2 - L'autosurveillance :

Comme certains cancers se développent le plus souvent à partir des grains de beauté, il faut les surveiller.

Il faut aussi être à l'affût des lésions qui apparaissent soudainement sur la peau saine, de celles qui ne veulent pas cicatriser, qui grossissent, qui saignent, ou qui deviennent plus foncées ou plus claires.

Les personnes à peau claire, avec de nombreux grains de beauté, qui ont été exposées au soleil pendant l'enfance, doivent être suivies de près, a fortiori s'il existe des cancers de la peau dans leur famille. Si une lésion de la peau paraît suspecte, celle-ci doit être surveillée de près, voire retirée par le médecin, afin de vérifier l'absence de cellules cancéreuses, et de prévenir l'évolution vers un mélanome.

A voir : des photos de mélanome pour savoir le détecter à un stade précoce :



publicité