publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mélanome et cancer de la peau : les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. octobre 2015)

Il est important de diagnostiqué un cancer de la peau à une stade précoce pour pouvoir engagé rapidement un traitement. C'est le meilleur moyen d'en guérir. Il ne faut pas hésiter à consulter un médecin, un dermatologue lors de la découverte d'une lésion cutanée.
Les lésions précancéreuses doivent être traitées (cryothérapie, laser, etc.) et surveillées.

Le traitement des lésions précancéreuses sur des cicatrices sera le plus souvent chirurgical, et la surveillance indispensable !

Le traitement d'une lésion cancéreuse de la peau sera différent selon le type de cellules touchées, l'étendue et la profondeur de la lésion : exérèse chirurgicale le plus souvent, laser et/ou radiothérapie. Un dermatologue peut enlever les lésions peu étandues. Autrement, un chirurgien plastique peut intervenir. Autement, un médecin spécialiste des cancers de la peau (service d'onco-dermatologie) prend en charge le patient.

Le traitement du mélanome est chirurgical. Le chirurgien retire la lésion et toute une zone de peau autour. C'est ce qu'on appelle une exérèse large, nécessaire pour éviter de laisser des cellules cancéreuses autour de la lésion. Après cela, la pièce de peau retirée est analysée en laboratoire. En fonction des résultats, un deuxième traitement chirurgical pourra être recommandé afin de retirer un reste de peau envahi par le cancer. Il arrive que ce traitement s'associe à une exérèse du ganglion le plus proche de cancer, lorsque ce dernier est lui-même envahi (ce peut être diagnostiqué grâce à une scintigraphie précédant la seconde opération). Le traitement chimiothérapique n'est pas indiqué systématiquement, et son intérêt est encore discuté. Un traitement par interféron peut être indiqué dans certains cas.

Le traitement des carcinomes basocellulaires et spinocellulaires sera la résection chirurgicale, plus ou moins associé à la prescription d'une radiothérapie ou d'une chimiothérapie locale.

La résection doit être très large ; plus la tumeur sera grosse, plus le geste chirurgical sera étendu, pouvant aller jusqu'à une amputation (même si c'est rare !). Une chimiothérapie ou radiothérapie complémentaire seront souvent prescrites. Le traitement par interféron peut aussi être proposé après la chirurgie. Une greffe de peau peut être proposée par la suite.

De nouveaux traitements ciblés contre le mélanome étendu (avec des métastases) ont été mis au point et sont aujourd'hui disponibles. L'un d'entre eux est capable d'agir sur une anomalie génétique (gène BRAF) retouvée chez la moitié des personnes souffrant d'un mélanome. Les médicaments ciblés sont des anti-BRAF, et aussi des traitements qui agissent sur de nouvelles cibles, comme les anti-MEK. Ces thérapies ciblées apportent des résultats intéressants. Les récidives sont possibles, c'est pourquoi la surveillance s'impose !

L'immunothérapie apporte aussi de vrais espoirs dans le traitement du mélanome à un stade avancé, même si là encore des progrès restent à faire. Les médicaments utilisés sont le pembrolizumab, le nivolumab, et l'ipilimunab. Leur objectif est que le système de défense immunitaire de l'organisme agisse pour lutter contre les cellules cancéreuses.

A lire aussi :
> Les nouveaux médicaments contre le mélanome
> Photos de mélanome (pour savoir le détecter à un stade précoce).
> Le dépistage du cancer de la peau et du mélanome



publicité