publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Méningite : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. novembre 2014)

Les symptômes de la méningite les plus évocateurs sont les violents maux de tête associés à de la fièvre. Ce mal de tête peut être associé à un symptôme assez spécifique de la méningite : la raideur de la nuque (douleur dans le dos lors de la flexion du cou).

Le plus souvent, le sujet vomit, ou souffre de nausées. Il supporte mal la lumière et le bruit. À l'extrême, des symptômes neurologiques peuvent être observés : prostration, confusion, crise d'épilepsie, voire signes d'atteinte cérébrale localisée (troubles de la vision, paralysie, etc.). Ces symptômes doivent notamment faire suspecter une diffusion de l'infection au niveau de l'encéphale, appelée méningo-encéphalite.

La présence d'un purpura sur le corps (petites taches violacées) doit faire suspecter une méningite a` méningocoque. Si les taches s'étendent très rapidement, elles constituent une urgence thérapeutique.

À l'examen, en cas de violents maux de tête accompagnés de fièvre, le médecin doit rechercher une raideur de la nuque et la présence d'un purpura.

En cas de doute, il est impératif d'hospitaliser le patient, au moins pour faire une ponction lombaire qui confirmera ou infirmera le diagnostic.

Chez le nourrisson, le diagnostic est particulièrement difficile à faire. Il faut y penser si un bébé a un comportement inhabituel, qu'il a de la fièvre, est agité ou somnolent. Chez le nourrisson, c'est l'hypotonie axiale (bébé mou), plus que la raideur de nuque, qui doit être recherchée. Parfois, la fontanelle est bombée. Mais ce symptôme est évocateur lorsque le bébé est calme, et en dehors des cris. Au moindre doute, il faut hospitaliser le bébé pour faire une ponction lombaire.


publicité