publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Ménopause précoce : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (23. juin 2014)

On ne peut retarder l'âge de la ménopause, mais on peut compenser avec le traitement hormonal de la ménopause (THM), les hormones qui viennent à manquer.

Ce n'est jamais une obligation, mais dans le cas d'une ménopause précoce, ce traitement hormonal est vivement préconisé par la majorité des médecins. Il est prescrit jusqu'à au moins l'âge de 50 ans, c'est-à-dire l'âge moyen « normal » de la ménopause.

> Le THM préserve la qualité de vie en supprimant les troubles vasomoteurs (bouffées de chaleur avec sueurs nocturnes, insomnie...), l'activité sexuelle en évitant la sécheresse vaginale, et prévient le risque d'ostéoporose.

La posologie proposée doit être « la dose minimale efficace » pour supprimer les bouffées de chaleur et éviter une éventuelle ostéoporose.

> Un examen appelé ostéodensitométrie permettra d'évaluer le capital osseux au départ du traitement.

> Toutes les femmes prenant un traitement hormonal de la ménopause doivent bénéficier d'une surveillance clinique, gynécologique et des mammographies régulières.

Les conditions de prescriptions du traitement hormonal de la ménopause ont été encadrées et définies par les autorités de santé depuis 2003 :

  • Le traitement hormonal de la ménopause ne doit pas être prescrit ou renouvelé de façon systématique.
  • Le THM doit être prescrit ou renouvelé à la dose minimale efficace.
  • On doit chaque année réévaluer l'intérêt de la poursuite du THM.
  • La femme traitée doit être informée et volontaire.



publicité