publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Mononucléose infectieuse : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (15. septembre 2014)

La mononucléose infectieuse s'exprime par divers symptômes. Le plus important étant le plus souvent l'angine. Celle-ci est très rouge avec des enduits blanchâtres (angine à fausses membranes). Elle survient chez un adolescent ou un adulte jeune qui présente par ailleurs une altération de l'état général, de la fièvre (autour de 38° C), des maux de tête... Cependant, ces symptômes sont variables et peuvent parfois passer inaperçus.

L'examen médical retrouve plusieurs ganglions augmentés de volume (adénopathies) au cou, mais aussi dans l'aine, les aisselles, etc. Si une radiographie pulmonaire était faite, on visualiserait des ganglions augmentés de volume dans le médiastin (espace entre les deux poumons).

Des organes peuvent exceptionnellement être atteints : les yeux avec la présence d'une conjonctivite, le foie dont le volume augmente aussi, et une jaunisse (ictère), des douleurs articulaires, une atteinte cérébro-méningée ou cardiaque...

La maladie dure quelques jours, mais la fatigue est souvent prolongée. Il arrive d'ailleurs que la fatigue chronique soit le seul symptôme de découverte de la maladie. C'est pourquoi il est souvent demandé une prise de sang pour confirmer le diagnostic et s'assurer que le patient ne souffre pas d'une pathologie plus grave, telle qu'une leucémie ou une maladie de Hodgkin. Très rarement, des complications pulmonaires, de la rate, hépatiques, neurologiques peuvent survenir.

La prise de sang montre un syndrome mononucléosique, c'est-à-dire un pourcentage élevé de lymphocytes de type monocytes (avec un seul noyau par cellule). Un MNI-test (avec prise de sang), test antigénique spécifique de la MNI positif confirme le diagnostic de l'infection à EBV.


publicité