publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Narcolepsie : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (10. septembre 2014)

Les deux principaux symptômes sont : une somnolence diurne et des attaques de cataplexie (perte ou baisse importante du tonus musculaire sans perte de connaissance, ou de la conscience).

Le narcoleptique éprouve des difficultés à rester éveillé dans la journée. Il est victime d'un trouble de l'éveil, d'une somnolence. Cela se traduit généralement par des envies irrépressibles de dormir à différentes reprises dans la journée. Il y a possibilité d'une récupération transitoire grâce à une sieste, mais la somnolence revient généralement quelques heures après.

Les narcoleptiques peuvent également avoir des attaques de cataplexie dans la journée. Elles surviennent en pleine veille, généralement lors d'une émotion positive comme le rire, la surprise, lors d'un rapport sexuel, etc. Il se produit une brusque perte du tonus musculaire, mais le patient ne s'endort pas, il est éveillé et parfaitement conscient. La cataplexie peut être partielle (seuls le bras ou la tête vont être touchés par exemple) ou généralisée (dans ce cas, si le patient est debout, il peut tomber).

Ensuite, il existe d'autres symptômes liés à la narcolepsie qui traduisent une désorganisation du sommeil lui-même :
- Des hallucinations hypnagogiques, c'est-à-dire des phénomènes hallucinatoires à l'endormissement ou au réveil.
- Les paralysies du sommeil, qui sont des moments d'inhibition du tonus musculaire à l'endormissement ou au réveil.
- Il peut également y avoir des phénomènes de type somnambulisme, cauchemars, etc.


publicité