publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Neurinome de l’acoustique : Le diagnostic

Publié par : Elide Achille (26. mars 2015)

Si le médecin suspecte la présence d'un neurinome de l'acoustique, il examinera l'oreille du patient. Afin d'identifier la cause de la baisse de la baisse d'audition, l'examen clinique sera suivi d'un test auditif. En présence de cette tumeur bénigne, ce test révélera une surdité particulière, la surdité de perception, qui indique que l'oreille interne ne fonctionne plus bien et que le problème siège dans le nerf auditif.

Si cette perception est unilatérale, il faudra procéder avec un examen complémentaire, l'IRM, qui montrera exactement ce qui se passe au niveau de l'oreille profonde, l'éventuelle présence d'un neurinome, sa localisation exacte et sa taille. Tous ces éléments permettront d'établir un diagnostic précis sur le neurinome de l'acoustique, pour décider du traitement.

L'évolution de la tumeur


Le neurinome de l'acoustique est une tumeur assez « capricieuse » qui peut évoluer de façon très différente selon les patients.

Chez certaines personnes la tumeur reste stable, et ne grossit quasiment pas. Sur à peu près un cas sur deux, la tumeur progresse, en augmentant de volume de façon lente : elle prend environ un ou deux millimètres par an. Dans d'autres rares cas, la tumeur grandit très rapidement. Dans d'autres, très rares aussi, la tumeur peut régresser spontanément.

Quand un neurinome de l'acoustique grossit, il peut provoquer des lésions cérébrales, mais cela demande vraiment beaucoup de temps, en raison de la lenteur du développement de la tumeur.


publicité