publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Neurinome de l’acoustique : Les traitements

Publié par : Elide Achille (26. mars 2015)

Une fois le diagnostic du neurinome de l'acoustique posé, trois alternatives thérapeutiques sont possibles pour traiter la tumeur.

Une simple surveillance du neurinome est parfois proposée au patient. Quand les dimensions de la tumeur bénigne sont minimes, on commence généralement par la surveiller. Il y a en effet des possibilités qu'elle ne grossisse pas. Une IRM est alors effectuée tous les six mois, pour contrôler l'éventuelle évolution de la lésion. Si après un an, la tumeur n'augmente toujours pas de dimension, on continuera à la surveiller en effectuant une IRM annuelle, sans mettre en place de traitement particulier.

La deuxième possibilité thérapeutique consiste en un traitement chirurgical : on intervient pour enlever chirurgicalement la tumeur. L'intervention, effectuée par une équipe d'oto- neurochirurgiens, est très délicate et présente des risques. Plus la lésion est grande, plus ces risques sont conséquents. Lors de la chirurgie, on peut endommager le nerf facial, qui permet les mouvements du visage, provoquant une paralysie faciale. On risque également une perte partielle ou totale de l'audition, à cause de la proximité des nerfs vestibulaire et auditif.

Le troisième type de traitement possible est une radiothérapie. Dans ce cas, le principe n'est pas d'enlever la tumeur, mais plutôt d'en stopper le processus de développement, la stabiliser et lui empêcher de s'agrandir. Actuellement, les deux techniques de référence en matière de radiothérapie du neurinome de l'acoustique sont le gamma knife et le cyber knife, deux appareils utilisant des méthodes d'irradiation de haute précision.

Grâce à ces appareils, on peut organiser des traitements par radiothérapie ciblée de ces tumeurs bénignes, pour ne surtout pas irradier les tissus sains environnants.

Les risques de la radiothérapie concernent la possibilité d'endommager le nerf auditif, le nerf facial et les cellules cérébrales qui se trouvent à proximité de la tumeur. Mais ce risque reste plus faible qu'avec la chirurgie. Il existe également un risque faible de cancer induit par la radiothérapie pouvant survenir plusieurs années après l'irradiation.

En général, on va plutôt privilégier la radiothérapie pour les patients un peu plus âgés, et la chirurgie pour les patients plus jeunes. La décision concernant les traitements du neurinome de l'acoustique sera prise au cas par cas, par le spécialiste et le patient qui sera informé des avantages et inconvénients de chacune des options thérapeutiques.


publicité