publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La névrose

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (15. octobre 2014)

D'après Sigmund Freud, une névrose est une maladie de la personnalité. Celle-ci serait causée par des conflits inconscients entre les trois dimensions de la personnalité, à savoir :
- le « ça » qui représente les forces pulsionnelles, autrement dit l' inconscient.
- le « surmoi » qui représente l'intériorisation des interdits.
- et enfin, le « moi » qui est la fonction synthétique de la personnalité, et qui représente la partie consciente de la personnalité.

Le terme névrose a été créé par W. Cullen vers 1770 pour caractériser un comportement pathologique sans origine organique démontrée.

Aujourd'hui, si le terme névrose n'est plus intégré dans les manuels de classification des maladies mentales, il continue à être utilisé par les spécialistes. Le terme névrose désigne aujourd'hui : un trouble durable d'expression physique ou psychique, n'ayant pas de cause organique lésionnelle, et étant reconnue par le sujet comme pathologique et n'affectant pas sévèrement le sens de soi et de la réalité.

Ces deux derniers points, à savoir le contact préservé avec la réalité et la conscience par le sujet du caractère pathologique du trouble – sont ceux qui différencient la névrose de la psychose.

Les névroses sont des maladies de la personnalité dont l'origine est multifactorielle, à la fois psychologique, environnementale, et biologique. Le traitement des névroses se base avant tout sur la psychothérapie.


publicité