publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Nodule de la thyroïde : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. novembre 2014)

Très souvent, un nodule de la thyroïde n'engendre aucun symptôme. Il est fréquemment découvert un peu par hasard par le médecin qui examine le cou et cou perçoit un nodule sous ses doigts. Pas de panique, la taille du nodule de la thyroïde n'est pas proportionnelle à sa gravité. Mais plus il est gros, plus il peut avoir tendance à comprimer l'oesophage, la trachée ou les nerfs voisins. Résultats, il peut être associé à d'autres symptômes. Sensation de pression dans le cou, difficulté à respirer, à avaler, ou voix cassée...

Par ailleurs, le nodule peut sécréter des hormones thyroïdiennes, ce qui risque de provoquer une hyperthyroïdie (un "hyperfonctionnement de la thyroïde) avec comme conséquence une accélération de l'ensemble des métabolismes, qui entraîne des symptômes comme des palpitations, une perte de poids, une irritabilité, etc.

Le médecin vous palpera tout simplement le cou. Il pourra même mesurer la protubérance à l'aide d'un double décimètre. Une fois le nodule diagnostiqué, il vous orientera vers un endocrinologue, spécialiste des hormones.

Certains examens complémentaires seront également nécessaires pour évaluer avec précision la taille du nodule, ses caractéristiques (est-il solide ou liquide ?), s'il produit ou non des hormones thyroïdiennes, et s'il existe un risque cancéreux.

> Le dosage de TSH : Grâce à une prise de sang, on mesure le taux d'hormone TSH (thyroid stimulating hormone). Celle-ci est chargée de réguler les hormones thyroïdiennes. Si ce taux s'avère trop bas, c'est que les hormones de la thyroïde sont produites en excès. Il y a donc hyperthyroïdie. Ce qui peut indiquer que le nodule est « chaud », c'est-à-dire qu'il produit beaucoup d'hormones.

> L' échographie : Elle peut être pratiquée par l'endocrinologue lui-même ou par un radiologue pour préciser le diagnostic : quelle est la taille exacte du nodule ? Est-il solide ou liquide ? Est-il associé à une thyroïde normale ou volumineuse ? Observe-t-on d'autres nodules plus petits ?

> La scintigraphie : On injecte un produit radioactif par intraveineuse afin d'observer la répartition de l'iode dans la glande thyroïde. On peut alors observer la quantité d'hormones produites par le nodule.

> La ponction à l'aiguille fine : A l'aide d'une aiguille, le spécialiste prélève des cellules du nodule qui seront ensuite analysées en laboratoire afin de déterminer s'il est bénin ou s'il existe des risques de cancer.


publicité