publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Nymphomanie : Les symptômes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (25. août 2014)

Les normes sociales sont différentes selon la société où l'on vit, et les besoins sexuels ne sont pas les mêmes pour toutes les femmes... En conséquence, il n'y a pas une définition précise, ni universelle de la nymphomanie. Le symptôme principal étant un excès de désirs sexuels, la question des normes sociales est forcément impliquée.

Au XIXe siècle, le baron Richard Von Kraftt Ebing, psychiatre austro-hongrois, n'hésitait pas à décrire le terme nymphomanie comme une maladie grave, voire fatale. Pire, à l'époque, les femmes qui souffraient d'un appétit sexuel jugé trop féroce par les normes de la société, pouvaient être internées, sexuellement mutilées et rejetées de la communauté...

Aujourd'hui, les professionnels de santé s'accordent à considérer la nymphomanie comme une affection psycho-sexuelle, que les symptômes soient durables ou transitoires. Elle survient habituellement en fin d' adolescence ou au début de l'âge adulte. La nymphomanie n'est pathologique qu'à partir du moment où les symptômes provoquent une souffrance.

Cette souffrance est liée à un désir effréné qui reste inassouvi malgré la multiplication des rapports sexuels ou l'utilisation de supports pornographiques. Malgré ces tentatives de soulager le désir sexuel, celui-ci ne parvient pas à être apaisé. C'est ce qu'on appelle l'effet de tolérance, qui explique en partie la dépendance psychique à l'origine de la souffrance.


publicité