publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'oligoamnios: Les symptômes

Publié par: Clémentine Fitaire (23. octobre 2014)

Lorsque la poche amniotique contient moins de 200 ml de liquide en fin de grossesse, on parle alors d'oligoamnios.

Parmi les symptômes : la sage-femme ou le médecin peut suspecter un oligoamnios à l'examen clinique lors de la palpation du ventre et lorsque la hauteur de l'utérus est inférieure à la normale pour le terme de la grossesse. L'échographie est le moyen privilégié pour établir le diagnostic.

Lors de la découverte des ces symptômes, et quand le diagnostic est confirmé par l'échographie, le gynécologue cherchera l'origine de l'oligoamnios. Cela peut être dû à une fissure ou une rupture prématurée des membranes, avec pour la mère un écoulement de liquide clair. Cela correspond en fait à la rupture à la poche des eaux. Attention, cet écoulement peut être confondu avec une fuite urinaire (un test diagnostic avec une petite bandelette permet de savoir s'il s'agit de liquide amniotique). En cas d'oligoamnios, l'échographie permettra de diagnostiquer d'éventuels troubles du développement chez l'enfant.

En effet, le liquide amniotique participe au développement du foetus. Si sa quantité est insuffisante précocement dans la grossesse, cela peut provoquer des complications pour le bébé : malformation des membres, immaturité des cellules pulmonaires...

Lors de l' accouchement, la présentation du bébé par le siège est plus fréquente si existe un oligoamnios.

L'anamnios signifie l'absence totale de liquide amniotique, il est de mauvais pronostic.



publicité