publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'oligoamnios

Publié par : Clémentine Fitaire (23. octobre 2014)

Lorsque la quantité de liquide amniotique est anormalement faible par rapport au terme de la grossesse, on parle d' oligoamnios.

Pendant les deux derniers trimestres, une quantité de liquide amniotique inférieure à 200 ml évoque un oligoamnios. C'est par l'estimation à l' échographie du volume de liquide que ce diagnostic est posé.

L'oligoamnios peut avoir différentes causes, et survient dans 0,5 à 1% des grossesses.

Tout au long de la grossesse, le foetus baigne dans une poche translucide qui se remplit peu à peu de liquide amniotique, jusqu'à la 35e semaine d' aménorrhée où la quantité de liquide est à son maximum avec environ 980 ml. Ensuite le liquide amniotique diminue jusqu'au terme pour atteindre un volume entre 600 et 800 ml environ.

Le liquide amniotique se trouve entre les membranes et le placenta. Les membranes de cette poche, ainsi que le cordon ombilical, assurent les liaisons avec l'organisme maternel, permettant à l'enfant de se nourrir, et de se développer correctement. Au fil des mois, la poche amniotique grandit jusqu'à occuper tout l'espace utérin.

Le liquide amniotique provient des échanges entre le foetus et la mère. Sa production varie au cours de la grossesse. Avant le 4ème mois (20 SA), la peau du foetus n'est pas kératinisée (pas de "revêtement cornée"), c'est-à-dire qu'elle laisse passer librement l' eau, le sodium et le chlore. C'est ainsi que, jusqu'à 20 SA, la composition du liquide amniotique est celle du sérum foetal.

Après le 4ème mois (20 SA), la peau du foetus se kératinise, et la composition du liquide amniotique est proche de celle des urines du bébé. Le foetus avale du liquide amniotique et en rejette par la miction. C'est par l'échographie que la quantité de liquide amniotique est surveillée.

Le liquide amniotique, composé principalement d'eau et de sels minéraux, est riche en protéines indispensables au bon développement du foetus. Dans ce liquide baignent des cellules mortes de la peau du bébé qui ont été éliminées, ce sont elles que l'on analyse lors d'une amniocentèse.

De plus, la poche amniotique le protège du bruit en filtrant les sons. Les chocs aussi sont atténués. Le liquide amniotique a également des propriétés antibactériennes.

L'écoulement du liquide amniotique signale la rupture de la membrane, et le risque d' accouchement prématuré si le terme de la grossesse n'est pas atteint.


publicité