publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Oreillons : Les traitements

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. février 2015)

Dans sa forme la plus classique, lorsque l'infection se localise uniquement dans la parotide, il n'y a pas de traitement contre les oreillons. L'évolution est le plus souvent favorable avec une résolution des symptômes en 8 à 10 jours, sans séquelles. Le médecin peut cependant prescrire des traitements symptomatiques, comme des antalgiques pour lutter contre la douleur et des antipyrétiques pour lutter contre la fièvre. Le repos est bien sûr conseillé, afin de ne pas sur-solliciter l'organisme qui s'efforce de lutter contre l'infection en stimulant son immunité.

En revanche, une pancréatite, une orchite, une encéphalite ou une atteinte des nerfs crâniens, impose une hospitalisation.

Enfin, le meilleur des traitements est d'éviter l'apparition de la maladie, en se faisant vacciné. Le vaccin n'est pas obligatoire en France, mais demeure fortement recommandé chez les enfants peu après la naissance. Celui-ci repose sur deux injections à 12 et 18 mois. Il est souvent associé au vaccin contre la rougeole et contre la rubéole. La vaccination est bien tolérée et n'entraîne que de rares effets indésirables.

La vaccination reste en effet le meilleur moyen de protéger d'une atteinte des testicules chez les garçons pubères, et donc un risque de stérilité. Ou d'autres éventuelles complications parfois graves (pancréatite, encéphalite...).

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS Maladies infantiles ou Santé de Bébé !

A lire aussi :
> La rubéole 
> L'allergie alimentaire chez l'enfant
> Tout savoir sur les maladies infantiles



publicité