publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Otites à répétition chez l'enfant : les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Clémentine Fitaire (27. juillet 2016)

Quelle est la meilleure prévention contre la récidive des otites, quels sont vos conseils ?

Les conseils dont on parle précédemment. Pas de tabagisme passif, par exemple, ou bien nettoyer le nez en cas de rhume. Effectuer les lavages au sérum physiologique pour drainer les mucosités et évacuer les microbes. Mais, surtout, éviter une trop forte promiscuité entre les enfants. Et ça, cela relève du politique. Les mamans des villes n’y peuvent rien. Les crèches ou les garderies ne sont pas assez spacieuses. Les enfants y sont bien souvent entassés. Ils manquent d’espace. C’est aux politiques d’agir dans ce sens. Il faudrait que les parents puissent garder leur enfant un peu plus longtemps à la maison. Cela veut dire, imaginer des congés parentaux un peu plus longs...

Que pensez-vous de l'usage des antibiotiques ?

Comme le dit la formule, les antibiotiques, c’est pas automatique. Il faut même en faire un usage beaucoup plus raisonnable qu’on ne le fait actuellement. Les otites, c’est comme les angines chez l’enfant, ce sont des affections extrêmement fréquentes. Si on utilise des antibiotiques à chaque fois, forcément, on va finir par engendrer des résistances. Les bactéries s’habituent à ces antibiotiques, et deviennent de plus de plus fortes, de plus en plus résistantes. Du coup, les antibiotiques perdent de leur efficacité, et il faut en créer d’encore plus puissants également. C’est un cercle vicieux. D’autant que l'on trouve partout des antibiotiques. Lorsque nous mangeons de la viande, par exemple, il y a des traces d’antibiotiques dedans. Tout cela contribue à la résistance bactérienne.
Face à une otite, le médecin suit les recommandations françaises : traitement antibiotique au-dessous de deux ans et attendre 48 heures au-dessus de deux ans, sauf s’il existe un facteur de gravité. Et si au bout de ces 48 heures, ça ne va pas mieux, alors, on peut envisager de prendre des antibiotiques. Dans beaucoup de cas, l’évolution de l’otite se fait spontanément vers la guérison qu’elle soit bactérienne ou virale.

Et les vaccins ?

Deux vaccins : contre l’hemophilus influenzae et contre le pneumocoque sont recommandés dans le calendrier vaccinal français depuis plusieurs années. Leurs indications étaient initialement liées à la prévention contre les méningites à ces deux germes. Plusieurs études ont montré leur efficacité dans la prévention des complications des otites.

Vous voulez échanger, partager votre expérience ou avez besoin d'un conseil ? Rendez-vous dans nos FORUMS Maladies infantiles ou ORL !



publicité