publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Panaris : La prévention

Publié par : Elide Achille (26. janvier 2015)

Les récidives du panaris sont rares si des mesures d'hygiène simples sont respectées. La prévention consiste à : éviter de se ronger les ongles et les cuticules, bien soigner la moindre petite plaie présente sur les doigts en la désinfectant.

Il est également important de toujours veiller à ce que la vaccination contre le tétanos soit à jour. Bien que les cas de tétanos avérés restent heureusement très rares, leur pronostic peut être très sévère. Pour éviter tout risque vital, il est donc important de se faire vacciner (et d'effectuer les rappels).

Sources et notes


- Arnaud Colom, Infection de la main, Développement et Santé, n° 146, avril 2000.
- Infection aiguë des parties molles (abcès, panaris et phlegmon des parties molles, dermohypodermite et fasciite nécrosantes), Item 207. Infectiologie.com Collège des Universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT). France 2008.

Auteur : Elide Achille
Consultant expert : Dr Patrick GUILLOT, Praticien hospitalier, Service de Dermatologie, Hôpital du Haut-Lévêque, CHU de Bordeaux et Président du Groupe thématique chirurgie dermatologique de la SFD.


publicité